Connect with us

News

Moscou dévie Washington dans son plan pour supporter Juan Guaidó.

Published

on

Moscou dévie Washington dans son plan pour supporter Juan Guaidó, des pays européens lancent un ultimatum à Maduro


Photo by Andrés Gerlotti 

Pendant que Washington se positionne aux côtés de l’opposition vénézuélienne, Moscou, par la voix de Vassily Nebenzia son ambassadeur, a échoué en essayant d’empêcher la tenue de la réunion du conseil de sécurité des Nations Unies. Ayant seulement reçu le soutien de la Chine, l’Afrique du sud et la Guinée équatoriale, au cours du vote de procédure,alors qu’il lui fallait 9 voix sur les 15 membres de la plus haute instance de l’ONU, le Diplomate Russe n’a pas pu atteindre son objectif.
Mais,toute fois avec le support de Pékin, Moscou a pu dévier un projet américain, celui d’apporter plein soutien à Juan Guaidó, président de l’assemblée nationale de l’opposition et aussi président intérimaire autoproclamé de la république Bolivarienne du Vénézuéla.

Madrid, Paris,Berlin,Londre reconnaîtraient la présidence de Juan Guaido si des élections à la huitaine ne se tiennent pas. Tel est leur ultimatum lancé à Maduro. Des mesures seront prises si dans les prochains jours des élections ne sont pas convoquées, lance de son côté l’Union Européenne. Pourtant, certains pays comme la Grèce continuent à soutenir Nicolas Maduro à la tête du pouvoir. La Guinée Equatoriale membre non permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU aurait demandé à Antonio Gutteres, secrétaire général de l’organisation des nations unies de se porter comme médiateur pour finir avec cette crise dans le géant pétrolier de l’amérique latine.


Juan Guaidó & Maduro

Par ailleurs, la Russie défend Maduro en faisant valoir que la crise se révèle d’une situation interne au Vénézuéla. Il faut préciser que Etats-unis sont le seul des cinq membres permanents du conseil de sécurité de l’ONU à avoir formellement reconnu la présidence de Juan Guaïdo.

Ben Jonhson Paul Maxi

Share
Continue Reading

Trending