Connect with us

News

À qui veut l’entendre, un Wendy dépité sur la route du 27 novembre

Published

on

“Reprete m atansyon n demen a 3zè”, ce message de Wendy, le lundi 19 novembre dernier, sur sa page Facebook, a suscité de l’impatience chez les followers. “Oh yon lòt bagay ankò aprè sa w sot fè ak Ayibobo a? W ap tou fin ak sa?”, commentait on dans un langage dont seuls les internautes ont le secret.

 

24h après, soit ce mardi, “Si n t ap tann yon Banger pou lari, sorry se poko moman an. Kite m prezante nou intro album nan”, tel est le message qui accompagnait un vidéoclip de 2’14” réalisé avec la plus grande simplicité. Le titre : À qui veut l’entendre.

 

C’est un Wendy dans un registre peu habituel, genre “Lavi Bèl , Men nou Egoyis” qu’on retrouve sur ce Track sans hook. Du rap konsyans, dirait-on.

 

“À qui veut l’entendre “, rassemble un ensemble d’observations de l’artiste sur l’homme postmoderne, sa vie en société. “Relasyon Kreziklou, amitye tepe”, semble être le passage préféré des fans, parmi le lot de constats sur l’humain et le social formant le sombre tableau dressé par le King.

 

Cependant, le rappeur est pessimiste. “M konnen s on tèks m gaspiye. Li t ap pi mache si m te pran yon bit m antre kote n konnen n konnen an”, chante il dans un style à la Wendy. En ce sens, le fils de la Cité d’Anacaona annonce : “Mpa pral pèdi tan, album mwen an pa p gen rap konsyans”. Les paroles sont accompagnées d’un doigt d’honneur de sa majesté.

 

Après À qui veut l’entendre, c’est dommage que l’album ” King rete King “, en grande première le 27 novembre prochain sur la Place Ste Rose, ne nous offrira pas un Wendy dans cette même ligne. On commençait à être gâté.

 

Diery Marcelin

 

dierymarcelin@yahoo fr

Share
Continue Reading

Trending