Connect with us

Society

80% d’homosexuels dans la population du vatican?

Published

on

Save On Overseas Money Transfers | Use Code*: RKTN | Sign Up Now *T&Cs Apply


Sodoma, est le titre d’un ouvrage écrit par Frédéric Martel, journaliste et Chercheur français, traitant de la réalité de l’homosexualité au Vatican.

Instarem

Dans son livre Martel présente les propos recueillis de plus de 1500 personnes demeurant au vatican. Les lignes de Martel laisseraient croire qu’un fort pourcentage de gay compose la population Saint Siège. Ceci du niveau le plus bas au sommet. 41 cardinaux,  52 évêques et plusieurs séminaristes gays se sont entretenus avec l’auteur pour mener à ces résultats.

Save On Overseas Money Transfers | Use Code*: RKTN | Sign Up Now *T&Cs Apply
Image associée

Selon le chercheur français, le Vatican c’est “fifty shades of gay”. L’auteur , lui aussi gay, explique qu’il y a plusieurs catégories d’homosexuels au Vatican. Il y a selon lui les homophiles, c’est à dire des homosexuels qui se battent pour rester fidèles à leur voeu de chasteté. Une autre catégorie se compose de ceux-là ayant des partenaires stables. Dans un troisième groupe, on retrouve des personnalités qui multiplient les partenaires ou recourent à la prostitution.

Save On Overseas Money Transfers | Use Code*: RKTN | Sign Up Now *T&Cs Apply
Résultats de recherche d'images pour « vatican »

Plus le degré est élevé dans la hiérarchie, plus le nombre de gays est plus dense. Ce sont des misogynes féroces qui se méfient des hétéros. Le chercheur avoue avoir des relations avec l’un des gays et que ce dernier est l’un des principaux collaborateurs du Pape.

Save On Overseas Money Transfers | Use Code*: RKTN | Sign Up Now *T&Cs Apply
Résultats de recherche d'images pour « vatican »

Frédéric Martel, impressionné, compare le taux gay au Vatican à celui de Cartro, célèbre quartier de  San Francisco. Prudent dans son estimation, il est même porté à croire que la concentration est plus forte au saint siège. Benoît XVI, le prédésesseur de François serait gay et des chemsex auraient lieu au vatican, à croire l’auteur.

Ben Johnson Paul MAXI
bpaulmaxi@gmail.com

Share
Continue Reading

Trending